Afficher toutes les oeuvres
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Tuilage
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Sans Titre
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Sans titre
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Filet
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Pincée
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Coups de Pinceau
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Sans-titre
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Pliage
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Pliage
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Etendage
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Pliant
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Etendage
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Pliage
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Pliant
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Pliant
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée BI CO
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Pincée
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Brûlage
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Brûlage
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Déployé
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Pliage
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Coups de Pinceau
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Coups de Pinceau
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Pliage
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Brûlage
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Pliage
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Sol/Mur 1
Une oeuvre de l'artiste Patrick Saytour intitulée Sol/Mur 1

Patrick Saytour

 ( 1935, Nice, France)

Né en 1935, à Nice, France
Vit et travaille à Aubais, France

Patrick Saytour a suivi une double formation pendant sa jeunesse : en théâtre et en arts décoratifs.

Présentation

Au sein du groupe Supports/Surfaces , Patrick Saytour a toujours occupé, délibérément, une position marginale, critique, voire ironique. Son travail peut se définir comme une entreprise de déconstruction de la forme, de la couleur, du format, du cadre de présentation, pour reprendre les termes même de l'une de ses déclarations. Il se livrait alors à une sorte de parodie théâtralisée de l'art, mise en scène dans un vocabulaire pauvre et à l'aide d'une technologie primaire : pliages et dépliages systématiques, brûlages, trempages, solarisations, etc. Les matériaux utilisés étaient et sont toujours choisis parmi les plus vulgaires ou les plus « kitsch » : tissus et fourrures plastiques, synthétiques, que l'on trouve en abondance sur les marchés que fréquentent les travailleurs immigrés. À la fin des années 70, alors que se manifestait un retour à la figuration portant la peinture à renouer avec les mythes, le drame et la tragédie, il propose des assemblages d'objets de bazar : lampes, drapeaux, photos de pin-up, tapisseries décoratives décorées de caravelles, de biches dans des sous-bois, de princesses, de fantasias arabes, etc.
Plus récemment, cette posture parodique a donné lieu sous des intitulés pompeux, Anniversaires, Célébrations, Chroniques, Commémorations, Couronnements, Javas, Noces, Noubas, Monuments, etc., à des œuvres subtiles, dont le dessein de déconstruction et d'accablement de l'art est joué dans les mises en page, d'une grande beauté formelle, de panoplies de costumes de fêtes pour enfants, de chemisettes en toile grossière, de vêtements de poupées, de bandes de carton, de feutre, de caissettes de bois, de maquettes de théatre, de gabarits et patrons de vêtements, de cartes géographiques, etc. Viennent ensuite des assemblages d'objets qui mettent en scène, monumentalisés à l'excès, des objets à la fois décoratifs et utilitaires dont une lampe métallique sortie du rêve paroxystique d'un bricoleur mégalomaniaque. Mais comme celles de Claes Oldenburg, ces « sculptures » ne s'en imposent pas moins comme des œuvres raffinées d'où émane une étrange séduction. Nous ressentons la même attirance en face de ces filets montés sur des cerceaux métalliques, où s'accrochent des fruits en plastique, des flotteurs de filets de pêche, des perles, des plumes, un attirail de décor festif dont l'artifice est exalté par une cosmétique du banal, le « pomponnage », plutôt, pour citer précisément Patrick Saytour , de l'œuvre d'art. Un pomponnage jubilatoire, arrangé avec un zèle d'étalagiste.
Les œuvres de Patrick Saytour ont été exposées dans la plupart des lieux d'Europe, d'Amérique et d'Asie dédiés à la présentation de l'art moderne et contemporain. Elles figurent dans la plupart des grandes collections publiques et privées.

Bernard Ceysson
Patrick Saytour a contribué à une remise en question collective du tableau et de la peinture à la fin des années 60 comme membre fondateur du mouvement Supports/Surfaces . Ce qui dès cet instant caractérise son œuvre, et en constituera le fil rouge, est un lien circulaire et indivisible unissant la théorie et la pratique. La trajectoire artistique de Saytour prend appui sur des remises en question qui consistent chaque fois pour leur auteur à « s'y prendre autrement », et l'on pourrait aussi bien dire que ce sont le désir et la décision de « s'y prendre autrement » qui conduisent à ces remises en question. Plutôt que de théorie proprement dite, peut-être serait-il plus juste de parler réflexivité critique et autocritique. Quoiqu'il en soit, les enjeux de la pratique artistique de Saytour touchent aux problématiques les plus fondamentales : celles du statut de l'œuvre d'art et de l'artiste.

Les pliages des années 60 sont des « mises en plis de la toile du tableau » qui une fois dépliées offrent l'image d'un quadrillage de pliures, marqué ou non par des traits ou des aplats de couleur. Cet exemple de « déconstruction » de la peinture suffit à montrer la relation simultanée de dépendance et d'indépendance vis-à-vis de la tradition picturale puisqu'il s'agit à la fois de refuser le tableau et de se situer par rapport à lui. La dite « toile du tableau » fait donc place à des tissus, des plastiques et des toiles cirées devenus « supports » et « surfaces » sur lesquels Saytour intervient de la façon la plus neutre possible. Si les pliages sont réalisés majoritairement avec des tissus (soie, coton, satin broché etc.) et des toiles cirées monochromes, ce sont essentiellement des toiles cirées à fleurs qui commandent la composition des brûlages (les brûlures suivent le rythme des motifs imprimés qu'elles détruisent).
Il n'y a pas chez Saytour de culte inconditionnel de l'art : « J'écarte les ingrédients de la foi. Rien n'est donné et il n'y a pas d'évidence. » Le choix d'utiliser des matériaux comme des toiles cirées pour table de cuisine ou des rideaux de douche puis, avec une ampleur grandissante au début des années 80, des éléments de décor dits « populaires » ou même « vulgaires » ne vise pas à valoriser le kitsch ou l'art populaire. Son intérêt pour ces matériaux « crédités de peu de valeur, valeur sociale, culturelle, marchande » provient de l'intensité de « leur gamme de valeurs colorées » . Ce qui est en jeu est une substitution de matériaux mettant en cause l'arbitraire du goût et des codes picturaux qui le conditionnent.
Les deux grandes expositions qui, en 1990 et 91, ont célébré les vingt ans du mouvement Supports/Surfaces et consacré ses protagonistes ont été prises en compte d'une façon inattendue par Saytour qui décide alors de « recommencer » son travail tout en précisant que : « Ce n'est pas le comment recommencer qui importe. Bien plutôt le quoi et le pourquoi. La question se posait au début du travail. Elle semble vaciller et perdre pied dans le recommencé. Elle me trouve aussi inadapté et démuni que je l'étais puisque si recommencer c'est poursuivre, ce n'est surtout pas répéter. » Une sorte d'autodérision jubilatoire est proclamée par des titres tels que Anniversaires, Noces, Célébrations, etc., qui eux-mêmes correspondent à différents ensembles d'œuvres ayant pour principe d'accoupler des peintures des années 60 avec leurs « reprises formalistes ». C'est ainsi que les Commémorations, par exemple, sont constituées de diptyques verticaux juxtaposant en miroir des dépliages zigzaguant datant de 1969 et des bandes de scotch reproduisant fidèlement et directement le tracé du zigzag. Comme le fait remarquer Saytour : « L'aspect des bandes initiales est naïvement conservé. La technique utilisée et le sens de la démarche n'ont pas de rapport avec les premières pièces. Rien ne les oppose, tout les sépare. Pour résumer. »
En effet, « rien n'oppose » l'original et sa reprise puisqu'ils se font écho formellement. Et en même temps « tout les sépare » puisque la reprise traite comme un donné le motif du zigzag et ne retient que l'aspect visuel du modèle, en toute ignorance de sa raison d'être et de son ambition critique. Cette pratique de l'auto-parodie a sûrement représenté pour Saytour un moment radical de remise en question simultanée de sa propre consécration d'artiste et de celle de sa production Supports/Surfaces , un préalable à ce qu'il va nommer le recommencé : « Quelle est la différence qui distingue le recommencé ? Il fait retour sur le dispositif producteur, pas sur ce qui est produit. C'est la répétition de la cause, pas de l'effet. Il met la petite ressemblance, le peu de ressemblance à l'extérieur du processus et la grande différence au cœur. »
« On repart, on se reprend, dans l'humour et dans l'ironie. Surtout on se souvient afin de ne pas répéter. » Avec la luxuriance des suites réalisées depuis le milieu des années 90, l'ironie cède entièrement le pas à l'humour et à la sensualité. Le « goût douteux » des fausses fourrures en synthétique, par exemple, est largement éclipsé par leur texture vaporeuse, bouffante, laineuse et par l'étonnante splendeur de leur palette, leurs tons de brun clair ou de brun foncé, de marron fauve, de jaune paille ou de jaune doré, de bleu canard, de bleu Klein, de bleu gris, de gris, de rose tyrien clair ou foncé, de rouge, de rouge orangé, d'orange… Il s'agit toujours d'une remise en question du tableau et de la peinture, mais avec retour sur « le dispositif producteur ». Déclarant en 1997 que : « Les célébrations et autres anniversaires, ça suffit. », Saytour retient le titre 1/50 000e pour la suite suivante et justifie cette forme inhabituelle de numérotation : « Ce pourrait être 1/10 000e, 1/20 000e, 1/100 000e pourquoi pas ? Pourquoi ? Il faut chiffrer l'impossible, marquer l'inaccessible et être sûr de ne pas y arriver. 1/1000 000e ne serait pas plus irréaliste, pas moins. Faire cinquante mille suites nouvelles, voilà qui n'arrivera pas. »
En somme, Patrick Saytour conjugue allègrement les héritages de Duchamp et de Matisse, la beauté d'indifférence et le bonheur de peindre.



Inès Champey/Septembre 2010



1. Cf. Texte de Patrick Saytour dans le catalogue de l'exposition Supports/Surfaces , ARC Musée d'Art Moderne de la ville de Paris, 1970.
2. Entretien de Patrick Saytour avec Jean-Hubert Martin, catalogue de l'exposition TRUC ET TROC/Leçons de choses, ARC Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, 1983, p. 90.
3.Ibid. p. 91
4. LE BEL AGE/Supports Surfaces au Château de Chambord en 1990, puis au Fort de Salses en 1991 et SUPPORTS/SURFACES 1966-1974 au Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne en 1991.
5.Catalogue de l'exposition Puer-Senex, Château de Castellnou, 1994. Texte repris dans le catalogue de l'exposition Patrick Saytour 90.00, Blois, Musée de l'Objet, 2000, pp. 98-99.
6. Catalogue de l'exposition Patrick Saytour , Bourges, Maison de la culture, 1996. Texte repris sous le titre Poivre-Sel dans le catalogue de l'exposition Patrick Saytour 90.00, Blois, op. cit., p. 99.
7.Texte Post-Scriptum, catalogue de l'exposition Patrick Saytour 90.00, Blois, op. cit., p. 103.
8.Ibid., p.104
9. Texte Pour-Suivre, catalogue de l'exposition Patrick Saytour 90.00, Blois, op. cit., p. 101.


Expositions monographiques à la galerie
Patrick Saytour, Paris
19 Mars - 01 Mai 2010

Patrick Saytour, Luxembourg
21 Septembre - 16 Novembre 2013

PATRICK SAYTOUR, Paris
18 Décembre 2014 - 31 Janvier 2015


Expositions de groupe à la galerie
SUPPORTS / SURFACES, Saint-Étienne
30 Mai - 30 Août 2008

Thema 01 / objet / sculpture, Luxembourg
22 Janvier - 02 Mars 2009

Bagarre Générale - 5 Ans, Saint-Étienne
24 Mars - 15 Mai 2011

Sculptures, matières, matériaux, textures..., Hors les murs
10 Septembre - 16 Octobre 2016


Expositions personnelles

2016
Galerie Philippe Pannetier, Nîmes, France

2014
Patrick Saytour, Galerie Bernard Ceysson, Paris, France
Galerie Valentin, Paris, France

2013
Patrick Saytour, Galerie Bernard Ceysson, Luxembourg

2011
La Plate-Forme, ASBL d'art contemporain, Dunkerque, France
Et alors un grand tiers d'eau, Galerie Philippe Pannetier, Nîmes, France

2010
Pliants, Galerie Bernard Ceysson, Paris, France

2009
Boniments, Galerie Vita Nova, Paris, France
Félix, Galerie Philippe Pannetier, Nîmes, France
Félix, Galerie In-extenso, Clermont Ferrand, France

2008
Torchons, Galerie Philippe Pannetier, Nîmes, France

2007
Etude(s), Galerie Vasistas, Montpellier, France
Gloires et Monuments, Galerie La Boite Noire, Montpellier, France
Croisé et Multiplié, Carré Sainte Anne, Montpellier, France

2006
Galerie IAC, Saint-Etienne, France
Terra-ter, La Briquetterie, Ciry le Noble, France

2005
Pas encore prêt & C'est parfait, Galerie La Boite Noire, Montpellier, France
Galerie Philippe Pannetier, Nîmes, France

2004
Galerie Philippe Pannetier, Nîmes, France

2003
Galerie Vasistas, Montpellier, France
Musée d'Art Moderne, Céret, France
CRAC, Quimper, France

2001
Couvent des Minimes, Palais des Congrés, Perpignan, France
Galerie Vasistas, Montpellier, France

2000
Baillargues, Aldebaran, France
90-00, Musée de l'objet, Blois, France

1999
Ecole des Beaux Arts, Nîmes, France
Salle de cartes, Espace Gustave Fayet, Sérignan, France
Galerie Vasistas, Montpellier, France
Ecoles des Beaux Arts, Quimper, France

1996
Galerie de Paris, Paris, France
Maison de la culture, Bourges, France

1994
Puer-Cedex, Castelnou, France

1993
Galerie de Paris, Paris, France

1992
D 422, Champelause, France

1991
Rétrospective 4, Galerie La Boite Noire, Montpellier, France

1990
Atelier Calder, Saché, France
Galerie La Boite Noire, Montpellier, France

1989
Centre National des Arts Plastiques, Paris, France

1988
Galerie d'En Haut, Villeneuve d'Ascq, France

1987
Ecole des Beaux-Arts, Valence, France
Galerie de Paris, Paris, France

1986
Musée Ingres, Montauban, France

1985
Galerie Christian Laune, Montpellier, France

1984
Galerie Ueda Warehouse, Tokyo, Japon

1983
Galerie't Venster, Rotterdam, Pays-Bas

1982
Musée d'Art et d'Industrie, Saint-Etienne

1981
Musée savoisien, Chambéry, France

1980
Galerie Errata, Montpellier, France

1977
Galerie A16, Perpignan, France

1976
ADDA, Marseille, France

1975
Galerie Eric Fabre, Paris, France

Expositions collectives

2017
Supports/Surfaces, Cherry & Martin gallery, Los Angeles, USA

2016
Sculptures, Matières, Matériaux, Textures…, Hors les murs, Galerie Bernard Ceysson, Luxembourg

2014
Supports/Surfaces, 356 S. Mission Road, Los Angeles, États-Unis
Supports/Surfaces, CANADA Gallery, New York, États-Unis
Supports/Surfaces, Cooley Gallery - Hauser Memorial Library, Reed College, Portland, États-Unis

2012
Daniel Dezeuze, Patrick Saytour, Claude Viallat, Pont du Gare, France
Robinson, ou la force des choses, musée d'Art contemporain, Nice, France
Galerie Valentin, Paris, France

2011
La Peinture autrement, Musée Fernand Léger, Biot, France
La Couleur en avant, Musée d'Art moderne et d'Art contemporain, Nice, France

2010
On emménage au château, La Roche-Guyon, France

2009
1969-2009, Coaraze, France
Automne-Hiver, parc culturel de Rentilly, Bussy-Saint-Martin, France

2008
Les années Supports/Surfaces, Galerie Bernard Ceysson, Saint-Étienne, France
Bagarre générale, Galerie Bernard Ceysson , Saint-Étienne, France
Thema 01, Galerie Bernard Ceysson, Luxembourg

2007
1000 pavois?, Musée international des Arts modestes, Sète, France

2006
Avant première, Sérignan, France
Artistes au XXIe siècle, Galerie Guillaume, Paris, France
Bang-Bang, Musée d'Art et d'Industrie, Saint-Étienne, France
Chauffe Moral, Centre régional d'art contemporain du Languedoc-Roussillon, Sète; La Panacée, Montpellier, France
Bang-Bang, Musée d'Art modern, Sète, France
Contre toute logique, Sérignan, France
Krings-Ernst Gallery, Cologne, Allemagne

2005
Fondazione Zappettino Milan, Chiavari, Italie
Questions Peinture, Reims, France
Krings-Ernst Gallery, Cologne, Allemagne

2004
Ils sont tous là, Sérignan, France
Maison témoin, The Store, Paris, France
Tenir le fil, Fonds régional d'art contemporain du Languedoc-Roussillon, Montpellier, France
Time Line, DHS pour Dehorsérie, Internet

2003
Autour de Supports/Surfaces, Musée de Valence, France
Histoire de filiation, Musée d'Art moderne, Saint-Étienne, France
Feedback, Pau, France
Lea Gredt Gallery, Luxembourg
Les chantiers, Galerie Boîte Noire, Montpellier, France

2002
Éclipse, Aldebaran, Baillargues, France
Project: Cane, Dolla, Dezeuze, Saytour, Viallat, David Dorsky Gallery, New York, États-Unis
1968-1977. L'Art en cause, Entrepôts Lainé, Bordeaux, France

2001
L'Esprit Supports/Surfaces, Musée d'Histoire, Shaanxi, Xi'an, Chine
Les Collections du FRAC Rhône-Alpes, Institut d'art contemporain, Lyon, France

1999
L'Envers du décor, Institut d'art contemporain, Villeurbanne, France

1998
Nouvelle histoire, Fonds régional d'art contemporain du Languedoc-Roussillon, Montpellier, France
Les Années Supports/Surfaces, Galerie nationale du Jeu de Paume, Paris, France
Supports/Surfaces, passé et présent, Galerie Charlotte Moser, Geneve, Suisse
Un monde merveilleux, Fonds régional d'art contemporain du Nord-Pas-de-Calais, Dunkerque, France

1997
Promenade nocturne à la campagne, Baillargues, France

1996
Supports/Surfaces, Château de Villeneuve, Vence, France
Midi pile, Salon de Montrouge, France
Le Plastique dans l'art, MAMAC, Nice, France
Musée de l'Objet, Blois, France
Dix sculptures monumentales, Hôtel de région, Montpellier, France

1995
Dossiers de presse, Galerie de Paris, Paris, France
Supports/Surfaces, Cité du Livre, Aix-en-Provence, France
Cane, Saytour, etc., Galerie Manu Timoneda, Aix-en-Provence, France
Soyons sérieux, Musée d'Art moderne, Villeneuve, France

1994
Le Saut dans le vide, Moscou, Russie

1993
Supports/Surfaces, exposition itinérante : Gifu, Saitam, Kitakyushu, Kurashiki, Japon
Papiers peints, Le Carré Gallery, Lille, France
Nouveaux augures, sur les quais, Sète, France

1992
Supports/Surfaces, Tel Aviv, Israel
Ludwig Museum, Koblenz, Allemagne

1991
1992, Galerie Le Parvis, Pau, France
Supports/Surfaces, Musée d'Art moderne, Saint-Étienne, France
Le Bel Age, Château de Salses, France
Les Années Supports/Surfaces, 1985-1990, Le Chanjour Gallery, Nice, France
Tandems, FRAC Centre, Orléans, France
L'amour de l'art, Biennale de Lyon, France

1990
Collages, Musée d'Art moderne, Villeneuve d'Ascq, France
Le Bel Age, Château de Chambord, France

1989
Solex-nostalgie, Fondation Cartier, Jouy-en-Josas, France
Zone Libre. Bartolani, Caillol, Saytour, Centre national des arts plastiques, Paris, France

1988
1,2,2 et demi, trois, Galerie de Paris, Paris, France
Les Inédits du Musée de Saint-Étienne, Musée Saint-Pierre, Lyon, France
Art pour l'Afrique, Musée des Arts africains et océaniens, Paris, France
Nature Inconnue, DRAC Bourgogne - Parc de la préfecture, Nevers, France
Zone Libre. Bartolani, Caillol, Saytour, Galerie Sept et demi, Sète, France
Galerie Les Rambles, Marseille, France
Galerie Angle, Saint-Paul-Trois-Châteaux, France
A la surface de la peinture-Les années 80, Abbaye Saint André - Centre d'art contemporain, Meymac, France
Le Prisme brisé, Galerie Gilles Favre, Lyon, France

1987
Made in France, Fondation du Château de Jau, Cases-Pène, France

1986
La fin des années 60: d'une contestation à l'autre, Abbaye Saint André - Centre d'art contemporain, Meymac, France
International Art Festival, Sola, Norvège
Portraits de scène à l'île aux phoques, Casa Frollo, Venise, Italie
Orangerie, Bühler Kunstverein, Allemagne

1985
Collections du FRAC Rhône-Alpes, Musée Saint-Pierre, Lyon, France
Place Saint-Lambert - Investigations, Espace 251 Nord, Liège, Belgique
Itinéraires du versant sud - sélectionne la collection du FRAC Midi-Pyrénées, Centre d'art contemporain de Labège-Innopole, Toulouse, France
Hinter Gitter, Skulptur + Fotografie, Box-club Aurora, Cologne, Allemagne
Trop, Choisy-le-Roi, France

1984
Carnaval Cent, Galerie d'Art contemporain, Musées de Nice, Nice, France
Centre culturel communal, Aubagne, France
PluX-value, Coracle Press gallery, Paris, France
Extra-Muros, Lille, France
Forum, Galerie Éric Fabre, Paris, France
Qu'est-ce qu'un FRAC?: Rhône-Alpes: 100 oeuvres de 75 artistes acquis en Rhône-Alpes, Musée national d'art moderne - Centre Georges Pompidou ; Fondation nationale des arts graphiques et plastiques, Paris, France
Plastique-Plasticiens, Musée Ziem, Martigues, France
Préfiguration d'une collection d'art contemporain à Nîmes, Galerie des Arènes, Nîmes, France
Forum, Zurich, Suisse
Bertholin, Gerban, Saytour, Espace lyonnais d'art contemporain, Lyon, France

1983
A Pierre et Marie, 1, 2, 3, 4, Église de la rue d'Ilm, Paris, France
Diagonale, Montevideo, Uruguay
Bonjour Monsieur Manet, Musée national d'Art moderne - Centre Georges Pompidou, Paris, France
Sculpture 83, Rotterdam, Pays-Bas
Biennale de Sao Paulo, Brésil
Accrochage, Galerie Éric Fabre, Paris, France
France-Sculpture, Galerie Éric Fabre - FIAC, Paris, France

1982
Les Nouveaux Européens, Éric Fabre Gallery - Art Basel, Bâle, Suisse
Le Relief mural de 1955 à nos jours, Galerie Zabriskie, Paris, France
Sans titre, Musée of Toulon, Toulon, France
Amis du Musée, Verenining Voorhet Museum van hedendaagse Kunst, Gand, Belgique
Leçons de choses, Kunsthalle de Berne, Musée savoisien de Chambéry, maison de la culture, Chalon-sur-Saône, France
Préfiguration, Musée savoisien, Chambéry, France
Vol de Nuit, Éric Fabre Gallery, Paris, France
Accrochage FIAC, Éric Fabre Gallery, Paris, France
Confrontation génération, Tours, France

1980
Éric Fabre Gallery - FIAC, Paris, France
Peinture, Fédération du Parti communiste français, Montpellier, France
Papier-papier, Musée Réattu, Arles, France
Nice à Berlin, Deutscher Akademischer Autausch Dienst, Berlin, Allemagne
Après le classicisme, Musée d'Art et d'Industrie, Saint-Étienne, France
Une idée en l'air, Association française d'action artistique, New York, États-Unis

1979
Faculté de Lettres, Toulouse, France
Le Tondo de Monet à nos jours, Musée de l'Abbaye Sainte-Croix, Les Sables d'Olonne, France
Pintura de ueï en Occitania, Universidad Occitant d'Estiu, Nîmes, France
Mostra del Larzac, Galerie Hetzler, Stuttgart, Allemagne

1978
68, 78, 88, Galerie de la Marine, Nice, France
Mostra del Larzac, Plein air, France
Focus, Paris, France

1977
Le dessin au travail, ARC - Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Paris, France
A propos de Nice, Musée national d'art moderne - Centre Georges Pompidou, Paris, France

1976
Fête du patriote, Le Château, Nice, France
Toile libre, Fougères, France
Julian Preto Gallery, New York, États-Unis

1975
Galerie Éric Fabre - FIAC, Paris, France
Galerie Maillard, Saint-Paul-de-Vence, France
Galerie L'Oeil 2000, Paris, France
Peintures sans châssis, Musée national d'art moderne - Centre Georges Pompidou, Paris, France

1974
Dezeuze, Saytour, Viallat, maison de la culture, Rennes, France
Nouvelle peinture en France. Pratiques/Théories, Saint-Étienne, Chambéry, Dijon, France; Lausanne, Suisse; Lucerne, Aix-la-Chapelle, Allemagne; Porto, Lisbon, Portugal; Canada

1971
Supports/Surfaces, théâtre de Nice, France
Peintures et objets, musée de Galliéra, Paris, France
Été 70, Jean Fournier Gallery, Paris, France
Intervention au Québec, plein air, Montréal, Canada
Outdoor show in Camargue, France

1970
Cent artistes dans la ville, Montpellier, France
Rencontres, Limoges, France
Vision 70, Perpignan, France
Supports/Surfaces, Foyer international d'accueil, Cité universitaire, Paris, France
Supports/Surfaces, ARC, Musée d'Art moderne de la Ville de Paris, Paris, France
Été 70, plein air, Nice, Aubais, Le Boulou, Contes…, France
De l'unité à la détérioration, Galerie Ben doute de tout, Nice, France

1969
Intervention, Rome, Italie
École spéciale d'Architecture, Paris, France
Environs, Tours, France
Salon de mai, Paris, France
La peinture en question, XIIIe salon de Peinture de l'Union havraise des arts plastiques - Maison de la culture, Le Havre, France
Rencontres poétiques, plein air, Coaraze, France
Biennale de Paris, Musée de Galliéra, Paris, France
Festival Sigma, Entrepôts Lainé, Bordeaux, France

1968
Biennale de Menton, France
Un paese + l'avanguardia artistica, Anfo, Italie
Jeunes de l'École de Nice, Salon d'automne, Lyon, France
Nouvelles tendances de l'École de Nice, Chez Guillaumont et Guinochet, Lyon, France
Dossier 68, Festival des Arts plastiques, Nice, France
Oltre Avanguardia, Novare, Italie
Quelque chose, Plein air - La plage, Cannes, France

1967
Jeune peinture méditerranéenne, Palais de la Méditerranée, Nice, France
Ve biennale de Paris, Musée d'Art moderne de la Ville de Paris, Paris, France
Festival des Arts plastiques, Nice, France
Galerie Ben doute de tout, Nice, France
Chronologie des catalogues ou éditions consacrés au travail de Patrick Saytour

2013
Patrick Saytour, Ceysson Editions d'art, 2013
Christian Besson, "Visite d'atelier"
Inès Champey, "Patrick Saytour"

2012
"Parole d'Artistes", dans Le Musée éphémère, catalogue d'exposition, La Roche-Guyon, 2010-2012

2010
Leturcq Céline, "La Vie dans les plis", dans Patrick Saytour, catalogue d'exposition, Espace d'art contemporain Camille Lambert, Juvisy-sur-Orge, 2010

2007
Besson Christian, "Blasons, plis mimétiques et topologiques", dans Patrick Saytour, catalogue des expositions "Croisé et multiplié" au Carré Sainte-Anne, "Étude(s)" à la Galerie Vasistas, et "Gloires et monuments" à la Galerie Chantier Boîte Noire, Montpellier, 2007

2003
Lepage Muriel, "Comment vous bordez-vous ?", dans Patrick Saytour, catalogue d'exposition. Quimper, le Quartier, centre d'art contemporain, Céret, Musée d'Art moderne, 2003
Besson Christian, "Le Ressort théâtrale", dans Patrick Saytour, catalogue d'exposition. Quimper, le Quartier, Centre d'art contemporain, Céret, Musée d'Art moderne, 2003

2000
Champey Inès, "Pertes et profits", dans Patrick Saytour 90.00, catalogue d'exposition, Blois, Musée de l'Objet, 2000

1996
Suchère Éric, "La peinture qui fait des plis", dans Beaux Arts magazine, n°146, 1996

1995
Champey Inès, "Artistes sans oeuvres ou maîtres sans art ?", dans ECT, Montréal, n°30, 1995

1993
Bourdieu Pierre, "Résistance", entretien avec Inès Champey, dans Art Press, n°181, juin 1993
Hasegawa Tei, Supports/Surfaces, catalogue d'exposition, Musée de Saïtama, 1993

1991
Champey Inès, "En toute ignorance de caude", dans Rétrospective IV, Patrick Saytour, catalogue d'exposition, Montpellier, Galerie Boîte Noire, 1991
Aupetitallot Yves, "Patrick Saytour, brouilleur de cartes", Art Press, n°154, 1991

1990
The 1970's, part I, Denise Cadé Gallery, New York, 1990

1989
Champey Inès, "Il était trois fois", dans Zone Libre, catalogue d'exposition, Paris, Centre national des arts plastiques, 1989

1988
Champey Inès, "L'inconnu (feuilleton social)", dans 7808, catalogue d'exposition, Villeneuve d'Ascq, Galerie d'En Haut, avril 1988

1987
Champey Inès, "Patrick Saytour, à la lettre dérobée", dans Art Press, Paris, n°111, février 1987
Descendre Nadine, "De l'apparence à l'idée : Patrick Saytour, symboliste", dans Art Studio, n°5, Paris, Daniel Templon, 1987

1986
Blistène Bernard, "Patrick Saytour", dans La Collection du musée national d'art moderne, Paris, Editions Centre Pompidou, 1986

1984
Lepage Jacques, "Saytour, est-ce à tort...", entretien dans Carnaval cent, catalogue d'exposition, Nice, galerie d'art contemporain, Musées de Nice, 1984
Ceysson Bernard, "Patrick Saytour" dans le catalogue de la Biennale de Sào Paulo, 1983 et 8+8, échanges d'art contemporain, catalogue d'exposition, Tokyo, Paris, 1984
Blistène Bernard, "L'Expérience dévoyée de Patrick Saytour", dans Public, n°1, Paris, mai-octobre, 1984
Guichon Françoise, "La Voyeuse", dans Bertholin, Gherban, Saytour, catalogue d'exposition, Lyon Établissement lyonnais d'art contemporain, 1984

1982
Bonnaval Jacques, "Patrick Saytour après Supports/Surfaces", dans Axe sud, n°7, Toulouse, 1982
Girard Xavier, "De Saytour...", dans Art Press, n°57, Paris, février 1982
Blistène Bernard, "Pour Patrick", dans Patrick Saytour, catalogue d'exposition, Chambéry, Musée savoisien, 1982
Blistène Bernard, "Pour son insistance ...", dans Patrick Saytour, 1967, catalogue d'exposition, Saint-Etienne, Musée d'Art et d'Industrie, 1982
Blistène Bernard, "Patrick Saytour", dans Flash Art International, 1982, n°106, Milan, Gian Carlo Politi Editore, février-mars 1982
Guichon Françoise, "Lorsqu'on à découvert...", préface dans Patrick Saytour, catalogue d'exposition, Chambéry, Musée savoisien, 1982

1976
Roque Georges, "Patrick Saytour, hommage à Heidegger", dans Notre Temps, 10 juin 1976

1974
Prigent Christian, "Qui chercherait...", dans Viallat, Dezeuze, Saytour..., catalogue d'exposition, Rennes, maison de la culture, 1974
"Notes pendant le travail", dans Nouvelle peinture en France, Pratiques/Théories, catalogue d'exposition, Saint-Etienne, Musée d'Art et d'Industrie, 1974

1970
"Le Pliage...", dans Support-Surface, catalogue d'exposition, Paris, A.R.C., Musée d'art moderne de la Ville, 1970
"Lettre à Vincent Bioulès", dans Cent artistes dans la ville, catalogue d''exposition, Montpellier, 1970


Textes consacrés au travail de Patrick Saytour dans des ouvrages collectifs

2014
Supports/Surfaces in english, Ceysson Editions d'art, 2014

2012
Robinson, ou la force des choses
Daniel Dezeuze, Patrick Saytour, Claude Viallat
, Ceysson Editions d'art, à l'occasion de l'exposition éponyme programmée au MAMAC de Nice, 2012
Gilbert Perlein, "Entretien avec Patrick Saytour suivit du Catalogue des oeuvres"
Bernard Ceysson, "Peindre ou le chantier du réel"

2011
Dezeuze, Saytour, Viallat, Ceysson Editions d'art, publié à l'occasion de l'exposition de ces trois artistes organisée au Pont du Gard, 2011
Déborah Laks, "Dezeuze, Saytour, Viallat : Le dépassement par l'oeuvre"

2010
Le Moment Supports/Surfaces, Ceysson Editions d'art, 2010

1998
Les Années Supports/Surfaces dans les collections du Centre Georges Pompidou, textes de Daniel Abadi, Pierre Arnault, Éric de Chassey, Stéphanie Janet, Marcelin Pleynet, Didier Semin, Paris, Galerie nationale du Jeu de Paume, Editions Centre Pompidou, 1998

1991
Grinfeder Hélène, Les Années Supports/Surfaces, Herscher, Paris, 1991

1986
Ceysson Bernard, La Collection du Musée de Saint-Etienne, catalogue d'exposition, Saint-Etienne, Editions du Musée, 1986

1983
Poinsot Jean-Marc, Supports/Surfaces, Paris, Limage, 1983
Ceysson Bernard, "Supports/Surfaces en ce moment", dans le catalogue de la Biennale de Sào Paulo, Sào Paulo, 1983


Sélection de publications des textes de Patrick Saytour sur son travail

1975
"Dérèglement de la peinture", dialogue avec Toni Grand et Jean-Jacques Pessera, dans Artitude International, Saint Jean Nat, Editions S.P.E.B., n°24/26, juin-septembre 1975
Des artistes internationaux pour des expos XXL

Des artistes internationaux pour des expos XXL

Luxemburger Wort - Nathalie Becker

14 Septembre 2016

Sculptures, Matières, Matériaux, Textures... Foetz, Luxembourg

Sculptures, Matières, Matériaux, Textures... Foetz, Luxembourg

10 Septembre 2016

FIAC 2016

FIAC 2016

18 Octobre 2016