GALERIE BERNARD CEYSSON

2, RUE WILTHEIM
L2733 LUXEMBOURG
Fixe : +352 26 262 208
Mobile : +33 6 08 07 02 79
45, BLD JOSEPH II
L1840 LUXEMBOURG
Fixe : +352 26 262 208
Mobile : +33 6 08 07 02 79
23, RUE DU RENARD
75004 PARIS
Fixe : +33 1 42 77 08 22
Mobile : +33 6 84 40 99 92
8, RUE DES CREUSES
42000 SAINT-ÉTIENNE
Fixe : +33 4 77 33 28 93
Mobile : +33 6 84 40 99 92
7, RUE DU VIEUX-BILLARD
1205 GENÈVE
Fixe : +41 22 320 64 82
Mobile : +41 79 128 54 90

Christian Hahn - Judith Walgenbach

29 Octobre - 30 Novembre 2009 



Artistes de l'exposition :
Judith Walgenbach, Plus d'infos sur Judith Walgenbach
Christian Hahn, Plus d'infos sur Christian Hahn


 



Vues d'ensemble :



 Christian Hahn - Judith Walgenbach Christian Hahn - Judith Walgenbach Christian Hahn - Judith Walgenbach Christian Hahn - Judith Walgenbach Christian Hahn - Judith Walgenbach Christian Hahn - Judith Walgenbach Christian Hahn - Judith Walgenbach Christian Hahn - Judith Walgenbach Christian Hahn - Judith Walgenbach Christian Hahn - Judith Walgenbach Christian Hahn - Judith Walgenbach Christian Hahn - Judith Walgenbach 

Notice de l’exposition :



 Christian Hahn, Judith Walgenbach

Christian Hahn est né en 1969 à Nuremberg. Il a reçu une formation de graphiste et d’illustrateur à Nuremberg et à Hambourg où il s’est installé, vit et travaille après avoir parachevé ses études à la Bildende Kusnt de cette ville sous la houlette de Werner Büttner. Ses œuvres ont été présentées par d’importantes galeries allemandes, telles la galerie Sfeir-Semmler à Hambourg, les galeries Rüdiger Schöttle et Tanit à Munich ou, encore, la galerie Johnen & Schöttle à Cologne. Elles ont été exposées par les Kunstverein de Hambourg, de Bayreuth, de Dortmund, de Berlin, par la Stadtgalerie de Kiel et le Kunstmuseum de Bonn. Il exposera prochainement à l’Art Museum de Denver, Colorado, USA.

L’art de Christain Hahn n’est assimilable à aucune des tendances actuelles de l’art allemand et se caractérise par sa singularité. L’artiste a retenu pourtant des abstractions actuelles des fonds colorés aux motifs répétés qui fournissent aux figures dont il les peuple une ambiance étrange. Ces séductions décoratives ont le charme maladif des champignons et des plantes vénéneuses. Les personnages que peint Christian Hahn sont tous revêtus d’uniformes colorés qui reprennent les « patterns » décoratifs des abstractions contemporaines. Jockeys, chasseurs, qui laissent songer à Magritte, héros de bandes dessinées et de fictions, icônes du monde du travail et de la science. Chirurgiens ou dentistes, pompiers, soudeurs, scaphandriers, sortis des romans de Jules Verne ou d’une iconographie « pop », procèdent à d’énigmatiques interventions dans un monde végétal qui semble nourri de médications « transgéniques ». Ces peintures, souvent de grand format, exposent le décalage qui rend surréaliste les jeux esthétiques dans un monde de plus en plus incertain, absurde et déjà en perdition.

Judith Walgenbach est née en 1970 à Herten, en Westphalie. Elle vit et travaille à Hambourg. Elle a reçu une formation en psychologie et en compréhension de la science à l’université de Bielefeld et étudié à la Bildende Kunst de Hambourg. Elle travaille sur les corrélations possibles entre les sciences et les arts. Elle participe aux recherches du groupe Self-System Design du Leibnitz Institut de l’université de Kiel.

Judith Walgenbach marie à des photographies aux colorations rappelant celles des images en technicolor des années cinquante, des objets indéfinissables aux usages improbables. Ces objets semblent chus sur la Terre d’astres lointains ou découverts lors de fouilles archéologiques dont on ignore le dessein. Les images de ces objets figurent dans les photographies réalisées par l’artiste. Elles attestent de la véracité de leur découverte, de l’authenticité de leur origine, car ces photographies nous montrent toujours des savants ou des adolescents studieux en train d’ examiner, de documenter ces objets. Ils sont le plus souvent envahis par une matière blanchâtre ou grisâtre proliférant avec vigueur, comme si une force irrépressible animait une biomasse dévorante, recouvrant heureusement les artefacts produits par une humanité ravageuse qui s’acharne à détruire la planète.


 





Galeries     Mentions Légales    Nous Contacter    Recevoir l'actualité de la Galerie