Claude Tétot

16 Avril - 31 Mai 2009

Luxembourg



Artiste de l'exposition : Claude Tétot


 Les peintures abstraites de Claude Tétot se veulent résolument non expressives, non narratives. Elles sont. Rien n'y suggère un questionnement de la peinture ou de l'action de peindre. Leur positionnement critique par rapport à certaines tendances de l'art contemporain ne s'y explicite pas. Pas plus que ne s'y manifeste l'affirmation d'un recours à des abstractions "modèles" anciennes. Les tracés de lignes colorées sur des surfaces et des plans de couleurs acidulées parfois "flashy" de Claude Tétot n'évoquent en rien les tracés de gestes précis et lyriques dont se lisent la vitesse d'inscription et la concentration gestuelle qui, dans les peintures de Hans Hartung, par exemple, exposent l'implication physique et spirituelle de l'artiste.

On note encore, en face des œuvres de Claude Tétot, que les interrogations esthétiques de Frize, Piffaretti ou Lasker lui sont totalement étrangères. Il ne se préoccupe même pas de s'inscrire après eux, contre eux ou dans leur sillage. Il ne s'agit pas pour lui d'expérimenter les possibilités de l'abstraction après les abstractions, mais plus précisément de définir donc, hors des conventions modernistes et postmodernistes, les conditions d'une nouvelle représentation, par rapport aux possibilités de figuration des nouvelles technologies de l'information, applicable tout aussi bien à une production réaliste.

Claude Tétot inscrit son travail de peinture en temps réel dans son temps vécu, isolat de durée, clos comme une monade, dans les flux des temps de l'histoire et de la mémoire.